L’interdite de la formation privée de dentiste

Après quatre ans de polémique, la cour d’appel d’Aix-en-Provence a ordonné mardi la fermeture de la formation en odontologie du Clesi, ex-université Pessoa France, qui attirait les étudiants ayant échoué en Paces. Un centre de formation privé en médecine dentaire implanté dans le sud de la France a été contraint par la justice, le 30 septembre 2014, à fermer ses portes, selon des sources judiciaires.

Le Centre libre d’enseignement supérieur international (Clesi) doit cesser « dans le délai de deux mois » de délivrer des cours dans le cadre de ses formations d’odontologie sur le territoire français. En cas de non fermeture, le centre devra payer 5 000 € par jour de retard. Le Centre libre d’enseignement supérieur international (Clesi), établissement privé ouvert en 2012 et anciennement baptisée Université Fernando-Pessoa en France, va finalement devoir fermer sa formation en odontologie. Le matériel dentaire est dispensable pour les dentistes, et le micromoteur dentaire est le plus important.

alt

Le Clesi, anciennement Centre universitaire portugais Fernando-Pessoa, propose des formations médicales et paramédicales à la Garde près de Toulon et à Béziers (Hérault) permettant d’éviter la redoutable Paces (première année commune aux études de santé). Ils ont eu gain de cause: ce mardi, la cour d’appel d’Aix-en-Provence a ordonné la fermeture des formations proposées sur les campus de Toulon et Béziers, dans un délai de deux mois, sous peine d’une astreinte de 5.000 euros par jour.

L’ESEM-Clesi se voit notamment reprocher de n’avoir « pas fait l’objet d’une déclaration régulière lors de son ouverture » et de n’avoir « pas déposé de demande d’agrément dans le délai prévu » auprès des ministres de l’enseignement supérieur et de la santé, alors que cette autorisation est devenue obligatoire en 2013 pour les formations médicales.

La formation proposée par le Clési ne respectait pas les obligations légales en termes d’adossement à un centre hospitalier et en termes de stages…» explique celui qui mène la lutte contre le Clési depuis le début. De son côté, le président de l’établissement privé, Bruno Ravaz, affirme vouloir «appliquer la décision de justice immédiatement». Il peut encore se pourvoir en cassation pour annuler la décision de clôture de la formation d’odontologie.

La grève des étudiants dentistes en France

Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

Du kannst folgende HTML-Tags benutzen: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>