Les dentistes pas assez clairs sur leurs tarifs

Depuis 2016, un accord entre dentistes et mutuelles stipule qu’il faut se rendre chez le dentiste au moins une fois par an pour bénéficier d’un remboursement maximum de certaines prestations, comme un détartrage ou un plombage. S’il a respecté l’échéance, le patient est alors remboursé à hauteur de 75%. Si pas, il paiera plus cher l’année suivante.    Athenadental est une Société de distribution de produits dentaires en possession de plus de 5000 produits de grandes marques telles que NSK, JINME, TOSI, COXO etc. Ainsi que de diverses catégories :  turbine dentaire et contre-angle dentaire. Tous les jours l’équipe d’Athenadental.fr  s’efforce à dénicher de nouveaux produits dentaires pour répondre à vos besoins. NSK PANA AIR Turbine bouton poussoir de haute vitesse (Standard)

Mais le problème est que ceux qui n’ont pas beaucoup de moyens reportent en premier lieu les soins dentaires. Selon Test-Achats, il serait préférable de récompenser ceux qui vont chez le dentiste une fois par an plutôt que de sanctionner ceux qui ne le font pas.    Pouvez vous nous recommander le Nettoyeur Ultrasonique ?

 

 

L’association plaide plutôt pour un système automatique de tiers payant. Le patient ne devrait plus alors avancer la totalité de la somme, il ne paierait que le ticket modérateur tandis que la mutuelle verserait directement le reste au dentiste. Ce système, qui n’est pas encore obligatoire, rendrait les soins dentaires plus accessibles et plus transparents. Le patient saurait ainsi tout de suite combien sa visite va lui coûter, et ne devrait plus remettre de document à sa mutuelle.

 

Moins de la moitié (48%) des dentistes ordinaires sont complètement conventionnés et un sur six ne l’est que partiellement (16%). Il est donc difficile de trouver un dentiste qui pratique les tarifs officiels. Et chez les spécialistes (parodontologies et orthodontistes), à peine un sur cinq applique toujours les accords tarifaires. Les suppléments d’honoraires sont totalement à votre charge! Le montant de la facture peut donc vite grimper. D’autant que les tarifs officiels ne sont valables que pour les prestations remboursées, pas les traitements plus complexes.

 

En outre, il est difficile de savoir si votre dentiste est conventionné ou non. À peine quatre personnes sur dix connaissaient le statut de leur dentiste, selon une enquête menée par Test-Achats l’été dernier. Le statut n’est, en effet, que rarement affiché dans la salle d’attente, alors que c’est obligatoire. Mais les dentistes ne sont quasiment jamais contrôlés, dénonce l’association. Cette dernière plaide d’ailleurs pour un statut indiqué sur la plaque en façade et des tarifs affichés dans la salle d’attente. Vous pouvez toutefois consulter la liste des dentistes conventionnés sur le site internet de l’INAMI et de certaines mutuelles.

 

 

 

Savez-vous prendre soin de vos dents et gencives ?

Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

Du kannst folgende HTML-Tags benutzen: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>