La labo dentaire se passait du dentiste

Les techniciens dentistes ne sont pas autorisés à effectuer de façon autonome des prises d’empreintes auprès des patients. En clair, ils ne peuvent le faire sans délégation ou supervision d’un médecin-dentiste. Un prothésiste dentaire indépendant conteste les 4000 francs d’amende infligés en janvier par le Ministère public pour contravention à la loi vaudoise sur la santé publique. Quand vous souhaitez savoir beaucoup,vous pouvez chercher plus de Turbine dentaire sur www.athenadental.fr

alt

Personne ne critique la qualité de ses prestations, mais on lui reproche d’avoir œuvré sans autorisation environ trois fois par semaine entre février 2014 et septembre 2015. Il a produit deux lettres de médecins-dentistes attestant qu’il a respecté les exigences, mais il admet avoir aussi travaillé sans. Face à ce qu’il estime être un problème de santé publique, le juge a décidé de suspendre le procès. Il veut convoquer des médecins-dentistes pour qu’ils précisent les usages, qu’ils confirment ou infirment les propos du prévenu et du président de l’association professionnelle des techniciens dentistes venu l’appuyer par son témoignage.  Connaissez-vous les turbines dentaires ?

L’affaire a éclaté à la suite de la plainte d’un dentiste. «Les médecins ne voulaient plus faire ce genre de travail qu’ils jugeaient inintéressant, mais maintenant ils en redemandent», affirme le prévenu. Le travail en question consiste essentiellement à prendre l’empreinte dans la bouche pour une prothèse mobile et à l’ajuster.

«M. Maillard, qui l’a émise, n’est malheureusement pas dans les labos, là où l’on voit la réalité des choses», répond le président des techniciens. Le pratiquant sur la sellette se garde bien de proposer à sa clientèle un bilan de sa santé dentaire, mais un «sommaire de sa condition buccale»: «Si on voit qu’une dent branle ou un autre signe suspect, on l’envoie chez un dentiste.» Encore faut-il que la personne soit d’accord. Et d’asséner: «Les piercings dans la langue causent passablement de problèmes, or les gens sont libres d’aller où ils veulent pour les faire!» Le procès reprendra cet automne.

Pour rendre visite à son orthodontiste

 

 

Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

Du kannst folgende HTML-Tags benutzen: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>